Prime de Noël : pourquoi les chômeurs n’y ont-ils pas droit ?

Depuis le mois de décembre 2018, environ 2 millions de foyers modestes en France profitent du versement de la prime de Noël. Il s’agit d’une prestation exceptionnelle versée par l’Etat par l’intermédiaire de la CAF (caisse des allocations familiales) et de Pôle Emploi. La prime de Noël est versée aux ménages allocataires à certaines prestations auprès de ces deux organismes.

Pourquoi les demandeurs d’emploi n’y ont-ils pas droit

Afin d’encourager la reprise d’une activité, la prime de Noël est versée uniquement aux personnes actives qui perçoivent des revenus modestes. Cela explique l’exclusion des chômeurs du dispositif. Ils ne sont toutefois pas les seuls exclus. En effet, les titulaires d’une allocation adulte handicapé et d’une retraite ne touchent également pas la prime de Noël, cette fois, pour des raisons de dépassements de montants forfaitaires de revenus exigés par la loi.

Quelques exceptions

Tous les demandeurs d’emploi ne sont cependant pas exclus du versement de la prime de Noël. En effet, les membres de Pôle Emploi qui touchent l’AER (allocation équivalent retraite), l’ASS (allocation de solidarité spécifique) et la PTS (prime transitoire de solidarité) ont droit à une prime de Noël forfaitaire de 152 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *