Reconduction de la prime de Noël : le doute entretenu par le gouvernement

Aussi appelée aide exceptionnelle de fin d’année, la prime de Noël est un coup de pouce financier accordé par l’État aux ménages à très faibles revenus. Ses bénéficiaires sont des allocataires de prestations sociales comme le RSA, l’AER, l’ASS ou encore l’ATS. La prime de Noël est versée automatiquement par la CAF (Caisse des allocations familiales) et par la MSA (Mutualité sociale agricole) aux titulaires de ces prestations citées ci-dessus.

Le suspens de sa reconduction est entretenu

Depuis l’instauration de la prime de Noël en 1998, les régimes qui se sont succédé ont toujours entretenu un certain doute sur sa reconduction. Cela est devenu possible par le fait du statut exceptionnel de cette prestation. En effet, elle est versée chaque année uniquement sur décision du gouvernement. Les pouvoirs ont donc toujours attendu le plus possible avant d’annoncer cette reconduction, laissant planer le doute auprès des bénéficiaires.

Une problématique qui ne se pose pas

Dans la pratique, la question de la reconduction ou non de la prime de Noël ne devrait pas être posée. En effet, le coût de cette prime est généralement déjà cité dans la loi de finances votée l’année précédente. Par ailleurs, il faut savoir que cela fait 18 ans d’affilée que l’aide est reconduite sans aucune interruption.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *