Prime de Noël : pansement selon la CSF

La prime de Noël a finalement été maintenue en 2015 après des mois de suspense. Ainsi, près de deux millions de ménages ont bénéficié du versement de cette prestation sociale ponctuelle. Le versement de la prime de Noël suscite toujours de vifs débats et celui de l’année dernière n’a pas échappé à la règle. En effet, si quelques personnes dénoncent un surplus d’assistance sociale dans un contexte budgétaire contraignant, d’autres réclament la reconduction et même l’augmentation du montant de la prime de Noël. Le CSF, la confédération syndicale des familles, fait partie des organisations qui ont vivement participé aux débats autour de la prime de Noël.

Un pansement pour les familles

Sur son site, la CSF martèle l’obligation de l’État de reconduire cette aide qui, certes, ne permet pas « de vivre décemment », mais constitue un coup de pouce important pour ces bénéficiaires. Le site ajoute en assurant que la prime de Noël « demeure essentielle pour les personnes les plus démunies ».

Prendre le dessus sur les rigueurs budgétaires

La CSF argumente par ailleurs en affirmant que la rigueur budgétaire et la conjoncture économique ne doivent pas se faire sur le dos des plus démunis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *