Prime de Noël départementale : pourquoi celle des Bouches-du-Rhône a-t-elle été supprimée ?

En France, 2015 a marqué la disparition de la prime de Noël du conseil général versée en espèce. En effet, le dernier département à l’avoir versé, les Bouches-du-Rhône, avait décidé de remplacer sa prime de Noël d’un montant minimum de 115 € par des bons d’achat de seulement 50 € par enfant de moins de 12 ans. Cette annonce avait bouleversé les ménages modestes qui ont vu leurs revenus du mois de décembre baisser de manière significative. Pourquoi le département a-t-il décidé de prendre cette mesure ?

Des restrictions budgétaires

Depuis l’annonce de la suppression de la prime de Noël des Bouches-du-Rhône, les restrictions budgétaires ont toujours été mises en avant par le conseil général dirigé par Martine Vassal. Plusieurs autres mesures restrictives ont d’ailleurs été prises en même temps que celle de la suppression de la prime de Noël.

Une réduction des dotations de l’État

Si le conseil général a été contraint à faire des coupes dans son budget et priver ses habitants de la prime de Noël, c’est dû à la diminution des dotations de l’État. En effet, en 2015, ces dotations de l’État ont été réduites de manière significative avec une baisse estimée à 35 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *