Prime de Noël : de vives réactions suite à la décision de réduction dans les Bouches-du-Rhône

Dans le département des Bouches-du-Rhône, les travailleurs modestes perçoivent depuis 1998 une prime de Noël en plus de celle versée par la CAF (caisse d’allocations familiales) et Pole Emploi. Après une menace de suppression de cette prime de Noël, les élus du département ont décidé de diviser le montant de l’aide exceptionnelle par deux. Suite à cette forte réduction, certaines classes politiques du département ont vivement réagi à cette décision qu’ils qualifient d’injuste.

« On touche aux plus fragiles »

Les premières réactions suite à cette division par deux du montant de la prime de Noël départementale des Bouches-du-Rhône viennent de Benoît Payan du parti socialiste et de Claude Jorda du parti communiste. Ils dénoncent une mesure qui désavantage directement les ménages « les plus fragiles » pour qui la prime constitue une aide précieuse.

Les élus de droite « assument »

Selon Didier Réault, membres du conseil général du département, cette décision est nécessaire. En effet, le département devra faire des économies dans son budget pour assurer son bon fonctionnement. 8 millions d’euros seront d’ailleurs dégagés de cette dévalorisation de la prime de Noël.

FAITES LA SIMULATION POUR SAVOIR SI VOUS AVEZ DROIT A LA PRIME DE NOEL ET POUR QUEL MONTANT :

Pour cela, remplissez les champs ci dessous :

Aucun champ trouvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *