Pas de prime de Noël pour les salariés de la mairie de Pontet

Pour de nombreuses collectivités territoriales, la prime de Noël est devenue un poste de dépense à exclure impérativement. Depuis 2014, les annonces d’annulation du versement de la prime de Noël du Conseil Général se succèdent de la part des communes et des départements. Récemment, c’est le maire FN du Pontet, Joris Hébrard, qui a manifesté ouvertement son souhait de ne plus payer cette aide exceptionnelle aux salariés de sa mairie.

Une prime de Noël « illégale »

Comme à son habitude, le maire de Pontet n’a pas mâché ses mots lors d’une interview accordée à France Bleu. Interrogé sur la prime de Noël, il a réitéré ses propos en affirmant que « Je ne la verserai pas ». Il explique ce positionnement catégorique en affirmant que cette prime de Noël octroyée aux salariés de la commune était « illégale » et ajoute « J’ai rétabli une prime forfaitaire dont bénéficient tous les agents ».

Un désaccord avec les syndicats

En supprimant la prime de Noël, Joris Hébrard avait remis en place la prime forfaitaire octroyée à tous les salariés de la commune. Les syndicats avaient pourtant refusé cette mesure et avaient porté l’affaire en justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *